Voyage 2012 - Récit - jour 9

Le temple d'Hatchepsout
Réveille avec les oiseaux, et après le petit déjeuner pris au rez de chaussée, nous partons vers le temple d'Hatchepsout aussi appelé Deir El Bahari. Mohammed, toujours aussi souriant, nous dépose au Ticket office du site situé en contre-bas, au niveau du parking. Nous prenons les tickets pour le temple et pour le petit train qui amène les visiteurs au pied du monument. Il n'y a pas trop de monde et assez curieusement pratiquement pas de vendeurs.
En descendant du train, je vois Maman regarder au loin devant elle scrutant la masse d'escaliers à franchir qui il est vrai est impressionnant. Mais ça ne la décourage pas du tout et la voila qui commence son ascension, sa petite cruche à portée de main.

On sait toujours pas ce qu'il y a dedans.

Voyage 2012 - Récit - jour 9Voyage 2012 - Récit - jour 9
Nous faisons une petite escale au niveau de la première plate forme pour aller sur le côté gauche du site, où se trouvent de très belles colonnes surmontées de têtes d'Hathor et dans le fond de la cour de magnifiques décorations murales.

Voyage 2012 - Récit - jour 9Voyage 2012 - Récit - jour 9Voyage 2012 - Récit - jour 9
Nous tombons en pleine tournage de documentaire, mais cela ne nous empêche pas de poursuivre notre visite, on se laisse même à penser le temps de quelques secondes que nous sommes des personnes importantes et revenant à la réalité nous continuons en gravissant la dernière volée d'escaliers en direction du temple et du Naos, qui est malheureusement toujours fermé. Dans la cour, des gardes se proposent pour faire quelques photos en leur compagnies, mais aujourd'hui ils sont un peu trop hargneux que pour se laisser faire.

Maman se repose un peu à l'ombre du hall d'entrée du temple. C'est la journée la plus chaude jusqu'ici.

Maman se repose un peu à l'ombre du hall d'entrée du temple. C'est la journée la plus chaude jusqu'ici.

En redescendant vers la sortie on passe, à main droite, devant le temple de Montouhotep II qui a été construit avant celui d'hatchepsout. Il est malheureusement en piètre état. On peut aussi y admirer d'ancien sarcophages laisser à l'air libre. Bizarre !!! Je les verrais bien dans mon jardin.

Nous finirons la visite par la petite brasserie située juste au pied des escaliers où Patricia sauvera un couple de touriste en leur signalant la perte de leur portefeuille tombé à terre.

Même pas un merci !!!! he ben, ça donne envie d'aider les gens. On aurait mieux fait de laisser le portefeuille comme pourboire. On comprend un peu les égyptiens quand ils disent que les touristes sont parfois assez hautains et impolis.

Le temple de Montouhotep II et les sarcophages inconnusLe temple de Montouhotep II et les sarcophages inconnus

Le temple de Montouhotep II et les sarcophages inconnus

Avant de reprendre la route, nous avions prévu de faire la visite du temple de Montouemhat qui semblait magnifique, mais à environ à la moitié de la descente un garde nous signale que c'est fermé. Je proteste car je vois des gens dans le fond avec des appareils photos, mais le garde tient tête et comme il ne semble pas très conciliant, on abandonne là. On se contentera donc de la tombe de Pabasa qui n'est pas très jolie, à l'exeption de la descente elle-même.
M'étant un peu enguirlandé avec Gisèle parcequ'on s'étaient perdus de vue à la sortie, je me dit que cela n'en valait pas trop la peine et je regrette vraiment m'être emporté comme un enfant. Peut-être que la fatigue commence à apparaître. La suite du programme passera par la visite du temple de Sethi I qui est encore bien conservé et qui se trouve en contrebas juste en face du marché que nous visiterons aussi en compagnie de notre ami Momo, notre chauffeur fier comme pas deux d'y promener des étrangers. Un marché riche en couleurs où nous sommes aussi à l'aise que les locaux. Nous y rencontrons notre cuisinier en moto qui y habite.

Après coup, je regrette un peu beaucoup d'avoir décliné son invitaton dans sa maison, sans doute dù à la fatigue et à la chaleur aussi, ou tout simplement par peur. Nous essayerons d'honorer sa demande lors de notre prochaine visite.
Ce marché est situé dans le cimetière, mais cela ne dérange personne. Que du contraire, ça donne de la vie là où elle n'est plus censée y être. Loin de nos habitudes, nous n'y acheterons rien ne sachant pas trop quoi faire de toutes ces marchandises. On aurait pu y acheter de quoi nourrir quelques familles, mais assez égoïstement on y a même pas pensé.

Cela commence à faire beaucoup de regret pour la journée !!!!!!
Le temple et Maman qui joue à cache-cache.  Le marchéLe temple et Maman qui joue à cache-cache.  Le marchéLe temple et Maman qui joue à cache-cache.  Le marché

Le temple et Maman qui joue à cache-cache. Le marché

Cette journée est loin d'être finie, car au retour nous avons l'immense plaisir de recevoir un présent royal de la part du personnel de la Villa. Maman, Gisèle et Patricia vont pouvoir se vetir de robes somptueuses pour le diner du soir. Une charmante attention provenant de gens sans trop de moyen. Cadeau qui va bouleverser le coeur de ces dames.

Mais avant de penser au diner, nous avons encore un petit programme de soirée à effectuer :
les achats de souvenirs et le temple de Louxor sous les lumières incandescentes, une merveille.
Cela fera aussi resurgir quelques très très beaux souvenirs tant à nous qu'à Maman.

Le diner est servi. Diner au cours duquel nous assisterons à une simulation de duel au sabre entre nos amis
Le diner est servi. Diner au cours duquel nous assisterons à une simulation de duel au sabre entre nos amis

Le diner est servi. Diner au cours duquel nous assisterons à une simulation de duel au sabre entre nos amis

Cette journée sera l'une de nos meilleurs mais aussi l'une des plus fatiguantes.

La nuit apportera aussi sa part de rêves avant notre dernière journée à Louxor consacrée au plus beau des temples d'Egypte.

page suivante

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :